Faire quelques pas, ensemble

Faire-quelques-pas-ensemble

Je crois fondamentalement en l’autre, en son existence, sa différence. Je le ressens comme un être unique et capable de décider pour lui-même. J’interroge ma façon de réagir vis-à-vis de lui. Ce que je dis là m’appartient ou lui est-il destiné ?


En quoi ça parle de moi, en quoi ça parle de lui ? En quoi ça parle pour moi, en quoi ça parle pour lui ?


Je n’ai pas de « volonté » pour cet autre qui m’est différent. Il saura ce qu’il a à faire le moment venu et nous œuvrons  tous les deux, comme deux compagnons de route, dans le sens qui a été donné par la demande initiale. 


Chemin faisant, quelque chose se répare, certains morceaux de vie se complexifient.

 

Ce lieu qu’est le coaching est peut-être l’un des derniers endroits où l’on peut encore accepter de ne pas faire place nette, en tout cas, pas tout de suite.

 

Accepter les circonvolutions, les chuchotements, la douceur, quelquefois les larmes.

 

Les hommes sont toujours surpris de pleurer. J’ai envie de les remercier de ce cadeau. Accepter d’aller là où ça fait mal, là où ils n’ont plus été depuis longtemps, aller interroger leur congruence ou leur arrogance passée…

 

Sur ce chemin qui est le mien, qui est le leur, ne pas s’en vouloir de ne plus pouvoir avancer, s’attendre à bifurquer, s’octroyer des congés, des vacances de la volonté.

 

L’émergence survient quand plus rien n’est là pour la provoquer.

 

Je m’interroge souvent sur ce métier qui est le mien,  je ne sais toujours pas le nommer.

 

Un parcours à deux voix, sans cloisonnement qui s’interdit même le « Ici commence votre liberté »…

 

Nous autres coachs, nous sommes des voyageurs impertinents habitués à traverser des terres fertiles mais oubliées. Des témoins qui se muent en passeurs, des ponts quelquefois vivants et vibrants.

 

C’est de cet endroit que la demande de coaching est la plus visible, la plus palpable. C’est aussi à partir de là que peuvent s’opérer les changements.

 

Il est difficile de définir ce qu’est un coach, ce qu’il fait exactement à quelle certification il doit répondre…

 

Quelques mots de Rumi* me reviennent en mémoire « Mon secret … n'est pas loin de ma plainte, Mais l'oreille et l'œil ne savent le percevoir. Le corps n'est pas voilé à l'âme, ni l'âme au cœur, Cependant, nul ne peut voir l'âme »

 

Ici plus qu’ailleurs, c’est la spécificité du coach qui est agissante, sa différence, ce qui le fait homme.

 

Le progrès arrive à la marge, ce sont les petits détails qui induisent les plus grandes différences.

 

Un coach n’est pas la somme de prédispositions ni d’acceptations. Il n’est pas « intronisé » au cours d’un rituel d’adoubement.

 

Il porte une histoire de vie, une histoire de lien, une ouverture au monde. Il est humain face aux humains, et quelque soit l’envie de l’autre – le surélever, le légitimer, le reconnaître ou le désavouer – il s’éveille patiemment  au chant de son ressenti et l’offre en partage.

 

 

 

 

* Rumi est un  mystique persan, il a vécu au 13e siècle, a écrit plusieurs ouvrages qui ont fortement influencé le soufisme. Ces quelques phrases, je les reprends du MATHNAWÎ : La Quête de l'Absolu.

 

 

 

 

 

Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  Coach   Présent   Légitimité   S\\\'autoriser   Témoignage   Regard   Reflet   Émergence   Parcours   Voyageur   Lâcher prise   Empathie 

Commentaire(s) :

1. Par Eva le 07/07/2010
J'entends ta voix, Wadih, en lisant ces lignes... C'est magique. Magie, une fois de plus, de la rencontre. Nous pouvons nous lire comme on se lit soi-même et qu'on se reconnaît. Après la rencontre c'est l'autre qu'on parvient à lire, et aussi bien sur ces lignes qu'en dessous par moments, entre les lignes...
2. Par Wadih le 11/07/2010

Merci Eva de ta lecture, pour tes mots et ton témoignage. Je suis touché par ton attention et par cette magie que tu fais naitre, à ton tour...

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.