L'unique

 unique-Identite-creatrice
Quand on regarde une peinture, on rend présent le tableau en partant d'un détail, dans tout tableau il y a un point de regard...

Le point d'appui de la rencontre est ce point aveugle, qui appelle les sens, convoque le sensible.

Quand nous rencontrons une personne, elle est très éloignée des formes parfaites, de la beauté ou de la laideur canonique, de la bonté pleine ou de la méchanceté infâme. Rencontrer l'autre c'est découvrir une personne singulière, qui émerge d'une étincelle sensible.

Les modèles ne sont que des fictions, présents là pour nous rassurer sur l'existence du bon et du beau dans le monde. La véritable beauté et bonté, nous ne les découvrons que dans cette rencontre humaine qui nous met en présence d'une personne unique. Ailleurs, elles sont une abstraction de notre esprit.

L'humanité naît dans la rencontre, elle naît de la rencontre.

Si nous cessons d'agir et de penser et que nous nous attachons à contempler, cette rencontre donne naissance à une forme, à un geste. La forme de l'autre, le geste de l'autre.

Alors, nous nous lions à l'autre. Nous nous attachons ou nous nous en détachons avec force. Ses blessures appellent nos blessures, ses failles appellent les nôtres, sa puissance et sa beauté se reflètent dans la nôtre.

En nous reliant, il nous devient semblable, en nous déliant il nous devient étranger.

Nous pouvons ainsi le rendre à nouveau "étranger", pour essayer continuellement de faire qu'il nous étonne, qu'il nous émerveille ... Une gestuelle permanente de va et viens qui signe la fécondité de la rencontre.

Nous pouvons regarder une corbeille de fruit et s'en émerveiller comme une œuvre... Si nous n'avons pas faim. Comme la rencontre, si nous la consommons, elle se consume.

L'autre est autre et pour qu'il le reste, pour que je ne le réduise pas à une partie de moi-même, pour qu'il continue à refléter cet éclaboussement de la lumière dans le monde, par le jeu du lien, effervescent, et qu'il nous donne envie de le nourrir, de créer le monde a chaque instant ... Il nous faut nous en détacher, nous éprouver nous-mêmes à nouveau vivants, ressentir profondément notre puissance créatrice.

Je suis un autre et je passe ma vie à rencontrer cet autre en moi. L'autre est un autre et c'est bon qu'il le reste ... et le lien, fondement de notre existence, porteur du jaillissement de la vie est subtil et délicat. À nous de l'apprivoiser ...


 
Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  Rencontre   Lien   Unique   Autre   Vie 

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.