L'autonomie

 autonomie-identite-creatrice














 







Se donner à soi-même la loi à laquelle on entend obéir. On pourrait commencer par cette première idée de l’autonomie.


Lire la suite    Commentaires ( 2 )

La rencontre

 La-Rencontre-Identite-Creatrice
Il y a un moment sans l'autre. Ce temps-là permet d'être, de vivre qui on est mais ... avec le manque de l'autre. Et ce manque crée le désir.

Vient donc le moment de la rencontre. Dans rencontre il y a "contre", comme une confrontation qui naît de la découverte de l'autre, de ses différences, de ce qui peut faire blessure, en l'un, en l'autre... Comme deux mains ou deux corps qui sont l'un contre l'autre, nous sommes tout contre et quelquefois même confrontés ... Une grande quantité de choses émergent, issues de nos vécus respectifs. Le corps maigrit ou grossit. Les yeux brillent ou pleurent. La tête calcule, projette, modélise, cherche des preuves ou des réfutations. Le lien coupe ou se consolide. Il fluctue entre séparation et fusion et quelquefois trouve une juste place ...

Ainsi peut survenir un moment avec l'autre. Un espace où chacun trouve sa place, où les confrontations ne sont pas destructrices mais révélatrices d'un entre-deux qui se construit.

La danse humaine, de soi vers l'autre, de l’autre vers soi, dans l'ordre ou le désordre du vivant.

Lire la suite    Commentaires ( 2 )

Entre Essentiel et Existentiel

 Exit-Ess-Identite-Creatrice
Si notre univers était mathématisable, s'il se restreignait au champ du savoir, la vie serait simple et linéaire. Or ce n'est pas le cas, nous évoluons au cœur du vivant.

En pleine expérimentation de notre humanité, tout au long de notre chemin, à l'endroit où l'on ne peut tout connaître, où le savoir devient insuffisant pour nous permettre de nous saisir de la complexité que nous percevons, le monde peut nous sembler absurde.

Sa complexité nous submerge et nous ne savons pas, nous ne comprenons pas toujours ce que nous avons à y faire... Nous nous tenons là, tel un objet erratique jeté en son centre, démunis, dépassés... Nous nous frottons au réel mais il nous reste radicalement étranger. Il se dérobe sous les pas de notre marche aveugle. 

À cet endroit-là, plutôt que de chercher des bases, du solide, du stable, des référentiels et démêler ce qui est essentiel, fondamental et ce qui ne l’est pas, plutôt que de chercher et de s'imaginer trouver des piliers immuables qui nous rassureraient, nous pouvons choisir de plonger dans l'existence, c'est-à-dire nous mettre en présence du vivant en nous.
 

Lire la suite    Commentaires ( 0 )

Témoignages - Pierre

Témoignage-Pierre-Identite-Creatrice

Ce que m’a apporté Wadih ?

Une aide à la prise de conscience. Une aide pour me débarrasser de fausses croyances, de croyances dont je n’étais même pas conscient et qui structuraient mon comportement de manière contre-productives pour mon être, pour mes projets…

J’ai rencontré Wadih pour la première fois fin octobre 2012 lors d’un stage intitulé « Le voyage du héros », stage qu’il coanimait avec la thérapeute gestaltiste Mathé Kaufmann, en Bourgogne. Je participai à ce stage avec le but de répondre enfin à ce qui m’appelait depuis longtemps : assumer les conséquences de l’existence d’un artiste en moi.

Lire la suite    Commentaires ( 5 )

Auguries of Innocence

 William-Blake-Auguries-of-Innocence-Identite-Creatrice


L’ensemble de ce poème est magnifique. J’en ai gardé quelques passages que j’ai beaucoup aimés et j’ai tenté de les retranscrire en français. Vous les trouverez après le texte original.


Auguries of Innocence

To see a world in a grain of sand,
And a heaven in a wild flower,
Hold infinity in the palm of your hand,
And eternity in an hour.

A robin redbreast in a cage
Puts all heaven in a rage.
A dove-house fill’d with doves and pigeons
Shudders hell thro’ all its regions.
A dog starv’d at his master’s gate
Predicts the ruin of the state.
A horse misused upon the road
Calls to heaven for human blood.
Each outcry of the hunted hare
A fibre from the brain does tear.
A skylark wounded in the wing,
A cherubim does cease to sing.
The game-cock clipt and arm’d for fight
Does the rising sun affright. 

Lire la suite    Commentaires ( 5 )