Le consultant

 consultant-Identite-Creatrice


J’ai été consultant.
J’ai également accompagné des consultants dans différents champs comme les ressources humaines, le droit ou encore la stratégie.

Chacune de ces personnes révélait une "signature" …


 
Il y a
celui qui sait,
celui qui fait,
celui qui fait avec.

Lire la suite    Commentaires ( 0 )

Mutualisme, manipulation & dépendance

mutualisme-manipulation-dependance-Identite-Creatrice

La nature regorge d’espèces qui s' "associent" et profitent mutuellement des bienfaits que procure leur interaction.

En tout cas, à première vue …

Vous avez peut-être déjà connaissance de cet
"échange" particulier entre anémone de mer et poisson-clown ?

C’est ce que l’on appelle le mutualisme.

Lire la suite    Commentaires ( 0 )

Une écriture du vivant

une-ecriture-du-vivant
"Aimer quelqu’un c’est le lire. C’est savoir lire toutes les phrases qui sont dans le cœur de l’autre, et en le lisant le délivrer. C’est déplier son cœur comme un parchemin et le lire à haute voix, comme si chacun était à lui-même un livre écrit dans une langue étrangère. Il y a plus de texte écrit sur un visage que dans un volume de la Pléiade et, quand je regarde un visage, j’essaie de tout lire, même les notes en bas de la page.
Je pénètre dans les visages, comme on s’enfonce dans un brouillard, jusqu’à ce que le paysage s’éclaire dans ces moindres détails. Nos propres actes nous restent indéchiffrables. C’est peut-être pourquoi les enfants aiment tant qu’on leur raconte sans fin tel épisode de leur enfance. Lire ainsi l’autre c’est favoriser sa respiration, c’est-à-dire le faire exister.

Peut-être que les fous sont des gens que personne n’a jamais lus, rendus furieux de contenir des phrases qu’aucun regard n’a jamais parcourues. Ils sont comme des livres fermés. Une mère lit dans les yeux de son enfant avant même qu’il sache s’exprimer. Il suffit d’avoir été regardé par un nouveau-né pour savoir que le petit d’homme sait tout de suite lire. Il est même comme les grands lecteurs: il dévore le visage de l’autre. On lit en quelqu’un comme dans un livre, et ce livre nous éclaire d’être lu et vient nous éclairer en retour, comme ce que fait pour un lecteur une très belle page d’un livre rare (…).

Lire la suite    Commentaires ( 3 )

La rencontre

rencontre-identite-creatrice




Au commencement était… la rencontre




Et la rencontre se fit… relation








Comme une communion à l’autre et au monde, la relation engendre en moi une "inscription" qui me permet de commencer à savoir qui je suis et ce qu’est ma vie.

Cette relation me fait devenir homme, à double titre.

Elle est le produit de l’histoire d’une rencontre initiale qui me donne le jour.

Elle me fait me rencontrer sur un chemin d’humanité quand je trace une voie vers l’autre et que celui-ci me reconnaît comme une personne.

En rencontrant l’autre, je prends vie. Ce « Je » qui ouvre à une relation authentique à l’autre, permet tous les possibles.

Je peux être rejeté, pris pour ce que je ne suis pas, pris pour mon enveloppe ou mes "attributs extérieurs". Je peux être chosifié, mon rapport à l’autre peut être instrumentalisé ou inhabité …

Pour autant, le "risque" de la rencontre est essentiel car il autorise à être accueilli comme un autre, à être reconnu comme un être singulier.

Car " Toute vie véritable est rencontre* " et suspend le cours du monde, en plein cœur du vivant.





* "Je et Tu", Martin Buber.

Lire la suite    Commentaires ( 2 )

Va, vis et deviens

 Va-Vis-Deviens

Je suis assez peu touché par les films. L’effusion de moyens, la surabondance des effets me gênent et m’empêchent souvent de rentrer dans ces histoires pourtant animées… J’ai du mal avec la violence (souvent gratuite) qu'on y trouve et je peux être fortement heurté, en l’espace de quelques heures.

Je ne regarde presque jamais la télé.

J’ai été saisi en l’allumant ce soir-là, saisi par le regard d’une femme qui demandait à son enfant, Schlomo, de partir « Va, vis et deviens » lui disait-elle, et le film commençait.
 

Lire la suite    Commentaires ( 0 )